6 jours du CA, 4 e manche : Maréchaux et Anzola pour un doublé

Régis Maréchaux (Gillette Fusion UVN) a décroché son deuxième bouquet de la saison en remportant la quatrième manche des six jours du Crédit Agricole à Port Louis. Il devance son co-équipier Edwin Sanchez Anzola et Christophe Rinero (USL CRBTP)

Le marquage effectué par les coureurs Ansois et Lamentinois a permis d'assister à une course de mouvement dans la première heure avant de voir trois hommes s'extraire définitivement. En embuscade au classement général, Maréchaux, Rinero et Mickaël Clarico (UCC) ont donc pu prendre la tangente dans le but de recueillir des points précieux pour la lutte à la victoire finale. Rapidement, les trois hommes ont franchit le cap de la minute et ont ainsi pu gérer leur avance malgré le relief vallonné et le fort vent.

Dans la dernière heure Nicolas Dumont et Joann Ruffine (USL CRBTP) ont tenté un rapproché, sans pouvoir suivre Anzola rentré seul sur la tête à moins de vingt kilomètres de l'arrivée. La succession d'attaques a permis ensuite de voir l'éclatement du groupe de tête et l'offensive des deux coureurs Ansois, Maréchaux et Anzola. Rinero, Dumont et Ruffine ont eux assuré les points sans que le général ne soit réellement bouleversé.

Demain, l'étape très courte (86 km) devrait sourire aux grimpeurs puisque les coureurs auront à gravir Salé, Sapotille et l'Hermitage. Ils plongeront ensuite sur Trois Rivières puis Basse Terre pour finir ensuite à Demarais. Le départ sera donné à 14 h aux Abymes face à l'abri des voyageurs, l'arrivée étant programmée à 16 h.

Cliquez ici pour voir les classements.

Attaquants de la première heure, Rinero, Clarico et Méréchaux ont dépensé beaucoup d'énergie durant la journée.

Edwin Sanchez Anzola revient seul sur la tête...

...et franchit la ligne en compagnie de Maréchaux.

Rinero est troisième.

Dumont quatrième.

Sablon et Clarico, cinquième et sixième.

Boris Carène règle le peloton deux minutes plus tard.

Le podium de la quatrième manche.

Etude de la photo finish à l'arrivée.